Information

Ischémie cardiaque

Ischémie cardiaque

Cardiopathie ischémique (ischémie) - ce concept comprend tout un groupe de maladies. En relation avec ce dernier, la maladie coronarienne est souvent appelée maladie coronarienne ou maladie coronarienne.

Il existe des formes chroniques (dont les symptômes sont une arythmie, une insuffisance cardiaque, etc.) et aiguë (dont la manifestation peut être un infarctus du myocarde) de cette maladie. L'ischémie constitue une menace non seulement pour le cœur, mais également pour de nombreux autres organes et systèmes d'organes. La maladie coronarienne est directement liée à l'anémie.

Une des formes de maladie coronarienne est l'angine de poitrine. Les principaux symptômes de l'angine de poitrine sont une douleur tiraillante derrière le sternum, qui, cependant, peut se propager à la fois à l'épaule gauche et au bras gauche. D'autres symptômes de l'angine de poitrine comprennent une sensation de lourdeur et d'oppression, une sensation d'inconfort et d'essoufflement.

Parmi les méthodes de diagnostic de la maladie coronarienne: une enquête détaillée du patient, un électrocardiogramme (au repos et après une charge dosée), une échographie, des données de laboratoire.

Le traitement de la cardiopathie ischémique est complexe et vise à minimiser les facteurs de risque de développement de complications, ainsi qu'à éliminer les symptômes de la maladie et à assurer une vie normale au patient. Dans les cas difficiles, un traitement chirurgical est indiqué.

La cardiopathie ischémique, en particulier l'angine de poitrine, ne doit en aucun cas être traitée seule, car cela augmente considérablement le risque de développer une complication aussi grave de la maladie coronarienne que l'infarctus du myocarde.

La cardiopathie ischémique est l'une des maladies les plus courantes de cet organe. Cette maladie n'a pas de frontières. On le trouve souvent à la fois dans les pays en développement et dans les pays économiquement développés. Cependant, les statistiques indiquent que la partie masculine de la population souffre davantage de maladies coronariennes que la femme.

La maladie ischémique est associée à l'anémie. En raison de cette relation, la maladie tire son nom, car l'anémie et l'ischémie sont des synonymes. Dans le cas de la maladie coronarienne, l'ischémie est directement liée à une quantité insuffisante de sang entrant dans le muscle cardiaque.

L'ischémie peut survenir même chez une personne en bonne santé. Dans ce cas, ils parlent d'ischémie transitoire du cœur. Cette forme peut avoir lieu en réaction du corps à une activité physique, à des situations froides ou stressantes.

L'ischémie est une menace pour le cœur. La pratique montre que non seulement ce corps. Dans certains cas, une ischémie cérébrale est diagnostiquée. Dans ce cas, nous parlons d'un manque de circulation sanguine dans le cerveau. Parfois, une ischémie des membres est diagnostiquée. Les systèmes cardiovasculaire et nerveux du corps humain sont plus sensibles à l'ischémie.

Athérosclérose - ischémie du muscle cardiaque (myocarde). La cause de l'ischémie myocardique est associée à des taux élevés de cholestérol, entraînant une accumulation de plaques athéroscléreuses dans les vaisseaux. Ce dernier conduit à un rétrécissement de la lumière vasculaire. En raison d'un tel rétrécissement, le sang ne peut pas pénétrer dans l'organe dans la même quantité, suffisante pour un fonctionnement normal.

Pour l'ischémie myocardique, les périodes d'exacerbation et de rémission sont caractéristiques. Dans ce cas, on peut dire que l'évolution de l'ischémie du muscle cardiaque suit une sinusoïde - les périodes d'exacerbation de la maladie alternent avec des périodes où l'ischémie ne se manifeste pas du tout. Mais il faut comprendre que de telles périodes "asymptomatiques" ne sont pas une raison pour refuser le traitement de la maladie - si le diagnostic est posé, la maladie ischémique doit être traitée dans tous les cas.

L'activité physique provoque l'apparition de signes de maladie coronarienne. On peut en dire autant du stress mental sur le corps humain. Pour une exacerbation de la maladie, l'apparition de douleurs paroxystiques dans la région du cœur est caractéristique. Ces crises, au fur et à mesure de la progression de la maladie coronarienne, peuvent apparaître même au repos. Le développement ultérieur de la maladie coronarienne peut déclencher le développement d'un infarctus du myocarde.

Le diagnostic de la maladie coronarienne est basé sur des méthodes modernes. Un cardiologue peut diagnostiquer cette maladie. Naturellement, le diagnostic de toute maladie au stade initial est associé à une enquête auprès des patients - sur la base de cette enquête, un cardiologue expérimenté peut en dire long, même sans recourir à des techniques instrumentales, même si elles sont bien sûr très nécessaires. L'examen d'un patient peut fournir une mine d'informations significatives.
Tout d'abord, le spécialiste écoute les souffles cardiaques existants.
Deuxièmement, le cardiologue détermine la présence d'un œdème chez le patient. Souvent, l'examen aide à établir la présence d'arythmie chez le patient.
Au cours des tests de laboratoire, le taux de cholestérol et de sucre dans le sang est déterminé, ainsi que les enzymes qui apparaissent dans le sang lors d'une crise cardiaque et d'une angine de poitrine instable. La principale méthode de diagnostic de la cardiopathie ischémique est l'électrocardiographie (ECG). Ce type de recherche est efficace dans le diagnostic de toutes les maladies du système cardiovasculaire. L'ECG est souvent utilisé en combinaison avec une activité physique. L'électrocardiographie vous permet de voir les écarts existants par rapport au fonctionnement normal du myocarde, ce qui est très important pour le diagnostic de la maladie coronarienne. En outre, les données de laboratoire, en particulier le taux de cholestérol et de sucre dans le sang, sont d'une grande importance.

La surveillance Holter de l'électrocardiogramme est une méthode de recherche efficace. En règle générale, il s'agit d'un électrocardiogramme qui dure une journée. Cette étude est réalisée soit en milieu hospitalier, soit en ambulatoire. Il est très important qu'un tel examen soit, autant que possible, associé à la vie quotidienne du patient. La surveillance Holter de l'électrocardiogramme permet de suivre les causes de l'apparition des symptômes de la maladie coronarienne - d'enregistrer quand ils surviennent (lors d'un effort physique ou au repos).
Le journal d'auto-observation du patient est particulièrement important lors de la surveillance Holter de l'électrocardiogramme. Ce journal doit contenir des données détaillées sur ce qui se passe pendant la journée (celle dans laquelle se déroule l'étude) avec le patient - lorsqu'il prend des médicaments, ressent une douleur, etc. Grâce à cela, une image assez fiable de l'état d'une personne est créée.

Le diagnostic opportun de la maladie coronarienne est impossible sans l'initiative du patient lui-même. Les symptômes de la maladie coronarienne se révèlent souvent sous la forme de sensations individuelles chez chaque patient. Plus tôt une personne y prête une attention particulière, plus il est probable que le traitement de la maladie commencera à temps. En relation avec ce qui précède, le patient doit informer le cardiologue avec le plus de détails possible sur les sensations qu'il a récemment notées dans la région du cœur et qu'il a ressenties plus tôt. Le patient doit dire avec certitude s'il présente des symptômes tels que des étourdissements, un essoufflement, une augmentation du rythme cardiaque, etc.

Le taux de mortalité par maladie coronarienne est élevé. Cela est plus vrai pour le vingtième siècle. L'explication en est qu'au siècle dernier, il n'existait pas de méthodes efficaces de diagnostic de la maladie coronarienne actuellement disponibles, et l'évolution de la maladie coronarienne elle-même est remplie d'un grand nombre de symptômes ou il n'y a aucun symptôme.

L'angine de poitrine est une forme de maladie coronarienne. L'angine de poitrine est également appelée angine de poitrine, la raison en est simple - le principal symptôme de cette maladie est des attaques de douleur compressive pressante, localisées derrière le sternum (dans ce cas, on dit que "le crapaud s'étrangle"). Avec l'angine de poitrine, des douleurs peuvent être ressenties dans l'épaule gauche et dans le bras gauche, parfois accompagnées d'une forte sensation de peur.
La cause de l'angine de poitrine peut être appelée athérosclérose des artères coronaires. Les facteurs de risque comprennent plus d'une trentaine de facteurs, dont une augmentation du cholestérol sanguin (qui peut conduire à l'athérosclérose), le surpoids, les mauvaises habitudes (en particulier, le tabagisme et l'abus d'alcool), un mode de vie sédentaire, un diabète sucré concomitant et autres. La combinaison de facteurs de risque augmente considérablement la probabilité de développer une angine de poitrine.

L'infarctus du myocarde est une forme de maladie coronarienne. L'infarctus du myocarde est associé à une insuffisance aiguë de l'apport sanguin au muscle cardiaque. Le résultat de cette carence est l'émergence d'un foyer de nécrose tissulaire (nécrose). La principale cause d'infarctus du myocarde est le blocage complet des artères coronaires par une plaque ou un thrombus. Bien sûr, il est insensé et dangereux de traiter cette forme de maladie coronarienne à domicile. Par conséquent, si une crise d'angine de poitrine n'est pas soulagée par la nitroglycérine, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

La cardiosclérose post-infarctus est une autre manifestation de la cardiopathie ischémique. Il s'agit d'une conséquence directe de l'infarctus du myocarde et d'une lésion du myocarde (et souvent des valves cardiaques). Une telle lésion est causée par le développement de tissu cicatriciel dans le muscle cardiaque et dans les valves cardiaques, qui remplace le muscle cardiaque, c'est-à-dire que les parties mortes du myocarde ne sont pas restaurées.

L'angine de repos et l'angine d'effort sont différentes. Un signe de cette classification est la dépendance d'une attaque sur les circonstances qui la provoquent. L'angine de repos n'a aucun lien avec le stress physique.Dans ce cas, la douleur se manifeste le plus souvent la nuit et tôt le matin. Dans le même temps, les patients se plaignent souvent d'une sensation de manque d'air. Avec l'angine de poitrine, des crises apparaissent après un effort physique sur le corps du patient. Cela peut être la montée des escaliers, la marche après un repas, la marche rapide, etc. En outre, des épisodes d'angine de poitrine peuvent également survenir dans des situations stressantes, peuvent survenir après le tabagisme.
Il convient de noter que pour l'angine de poitrine, la douleur est caractéristique précisément sous la forme d'attaques. Cela signifie qu'une personne peut indiquer avec précision l'heure à laquelle la douleur a commencé et l'heure à laquelle elle a disparu (en règle générale, l'attaque est soulagée en prenant de la nitroglycérine - sous la langue, ce médicament soulage la douleur généralement en deux à trois minutes). Si le premier comprimé de nitroglycérine ne soulage pas la douleur, le second est pris. S'il n'y a pas d'effet positif dans ce cas, il y a une probabilité de développer un état pré-infarctus. Par conséquent, vous ne devez en aucun cas être frivole face à une telle situation et vous devez appeler une ambulance dès que possible.

Dans le diagnostic de l'angine de poitrine, les tests de stress électrocardiographiques sont d'une grande importance. Cette méthode consiste en ce que l'électrocardiogramme est enregistré pendant la période de temps pendant laquelle le patient reçoit une activité physique - il est sélectionné strictement individuellement. Dans le même temps, le patient est pourvu de telles conditions dans lesquelles un apport suffisamment élevé d'oxygène au muscle cardiaque est créé. De telles conditions permettent de déterminer l'écart existant entre la capacité des artères coronaires à fournir au cœur un volume sanguin suffisant et les besoins métaboliques du muscle cardiaque. Des méthodes similaires sont utilisées pour reconnaître la maladie coronarienne au stade initial du développement de cette maladie.

L'échographie cardiaque (échocardiographie cardiaque) est une autre méthode de diagnostic de la maladie coronarienne. Cet examen permet de comprendre les phénomènes acoustiques du cœur battant. De plus, l'examen échographique de l'organe permet de reconnaître les signes d'un nombre important de maladies associées à une insuffisance cardiaque - par exemple, cette étude permet de déterminer dans quelle mesure le bon fonctionnement du cœur est altéré, ainsi que d'identifier l'état des valves cardiaques et la taille des cavités (en particulier, pour les déterminer changement).

La prévention des maladies coronariennes est d'une grande importance pour chaque personne. Tel est bien sûr le cas, cependant, les personnes qui font partie du groupe dit à risque devraient réfléchir au maximum à cette prévention. Pour ces personnes, la prévention des maladies coronariennes n'est pas seulement une prévention (aussi étrange que cela puisse paraître), mais aussi une nécessité vitale.
Quel est ce groupe à risque. Premièrement, il s'agit de patients chez lesquels une maladie coronarienne a été diagnostiquée - la prévention dans ce cas se réduit à la prévention du développement de diverses complications de la maladie coronarienne. Deuxièmement, ce sont des personnes en bonne santé, mais à risque de développer une maladie coronarienne. Le degré de ce risque est dû à la présence d'un ou plusieurs facteurs de développement d'une maladie coronarienne (il s'agit d'une augmentation du taux de cholestérol, d'une pression artérielle élevée, d'un surpoids, etc., comme mentionné ci-dessus).

L'augmentation de l'activité physique est un élément important dans la prévention des maladies coronariennes. Cependant, ce n’est en aucun cas le seul. La prévention de la maladie coronarienne est réduite à l'annulation des facteurs de développement de cette maladie. Autrement dit, si une personne bouge un peu, alors pour sa propre santé, elle devrait commencer à bouger beaucoup plus. Selon les conseils d'experts, tout citadin devrait consacrer au moins une demi-heure par jour à la pratique du sport et à l'éducation physique - ces activités ne doivent pas passer sous la contrainte, mais donner du plaisir.
De plus, une personne sensée devrait arrêter de fumer, adopter une alimentation saine, etc. Il est à noter que le tabagisme «passif» a des effets négatifs presque identiques sur le système cardiovasculaire, comme actif. Par conséquent, vous ne devez pas attendre les paroles du médecin - quelque chose comme ceci: "Chaque cigarette fumée dans votre cas peut être la dernière" - mais pensez à vous débarrasser de cette habitude le plus tôt possible. Quant à une bonne nutrition, elle doit contenir moins de graisse animale. Le but est d'éviter la formation de plaques de cholestérol sur les parois des artères. Il vaut la peine de manger plus de légumes et de fruits, en limitant la consommation d'alcool, de café et de thé fort.
En un mot, un mode de vie sain ne doit pas devenir quelque chose de transcendantal, qui ne peut être lu que dans les journaux et entendu à la radio et à la télévision, mais le plus réel et le plus réel.

Le contexte émotionnel joue un rôle important dans la prévention des maladies coronariennes. Nous parlons, bien sûr, d'un fond émotionnel favorable et bienveillant. Après tout, on sait que les personnes qui se disent heureuses tombent rarement malades.

La maladie coronarienne nécessite un traitement complexe. Cela implique le travail mutuel du médecin et du patient.
Tout d'abord, le patient doit faire attention à son mode de vie et essayer de minimiser les facteurs de risque de développement de la maladie coronarienne et de ses complications (arrêt du tabac, augmentation de l'activité physique, normalisation du poids corporel, etc.).
Deuxièmement, un élément obligatoire est le traitement médicamenteux, dont le but dans un nombre important de cas est de se débarrasser des signes d'angine de poitrine, de prévenir le développement de complications (infarctus du myocarde, angor instable, etc.), d'offrir au patient la possibilité d'une vie normale, ainsi que d'augmenter l'espérance de vie. Les médicaments, qui sont prescrits à un patient souffrant de maladie coronarienne, augmentent le volume du lit coronaire et affectent également une diminution de la demande en oxygène du muscle cardiaque.
Troisièmement, il est conseillé aux patients atteints de maladie coronarienne de respecter un certain régime alimentaire. Le régime alimentaire du patient doit inclure des fruits et légumes, des plats de poisson et de fruits de mer.
En outre, si une maladie coronarienne s'est développée dans le contexte d'autres maladies - diabète sucré ou hypertension - alors un résultat efficace est fourni par le traitement de ces maladies.

La maladie coronarienne nécessite un traitement chirurgical. Pas toujours. Le fait est que les médicaments ne peuvent pas faire face à la tâche principale du traitement de la maladie coronarienne. Ce dernier consiste en la libération de vaisseaux déjà bloqués.
Dans les cas graves de maladie coronarienne, un traitement chirurgical est nécessaire. L'une des méthodes de traitement chirurgical est le pontage coronarien. L'essence de ce traitement est que l'artère, la circulation sanguine à travers laquelle est entravée en raison de son blocage avec un thrombus ou une plaque, est remplacée par un "vaisseau artificiel".
Ce dernier prend en charge la fonction de conduite du flux sanguin. Cependant, cette opération est assez compliquée car, d'une part, elle est réalisée sur un cœur qui ne fonctionne pas (la circulation du patient est artificielle), et d'autre part, la période postopératoire pour le patient est plutôt difficile. Cette complexité est due à la nécessité de se remettre d'une plaie chirurgicale étendue. De plus, cette plaie limite la possibilité d'une autre opération, si le besoin s'en fait sentir.
Si le pontage coronarien réussit, l'effet de cette opération est très favorable.

La chirurgie endovasculaire est le traitement le plus prometteur de la maladie coronarienne. Littéralement, la traduction du mot «endovasculaire» signifie «à l'intérieur du vaisseau». C'est ce concept qui détermine la spécificité de la chirurgie endovasculaire. Ce type de traitement ne nécessite pas d'incisions. La chirurgie endovasculaire est réalisée par ponction cutanée sous anesthésie locale. Tout cela se fait sous observation aux rayons X.
L'importance de cette méthode augmente pour les patients qui ne peuvent pas subir de traitement chirurgical traditionnel, par exemple en raison de l'affaiblissement général du corps.
La chirurgie endovasculaire est généralement réalisée avec une angioplastie par ballonnet et un stenting. Le but du traitement est de restaurer la perméabilité des artères coronaires malades. L'essentiel est qu'un ballon est inséré dans le vaisseau affecté, qui "pousse" les plaques sur les parois des vaisseaux, après quoi un stent est inséré dans l'artère, qui conserve la forme donnée au vaisseau.

L'automédication pour les maladies coronariennes est possible. Ce n'est pas vrai. Les médicaments qui peuvent désormais être achetés en pharmacie doivent être prescrits par un médecin, car différents d'entre eux visent à traiter différentes formes de maladies coronariennes. De plus, ces médicaments ne peuvent être utilisés que sous la supervision d'un cardiologue.
Tout le monde doit être conscient que la plupart des médicaments puissants que le patient peut prendre en automédication peuvent avoir des effets secondaires très graves. Une attention médicale urgente sera nécessaire pour les éliminer.


Voir la vidéo: Définition Maladie Coronarienne: ischémie et maladie du cœur (Janvier 2022).